Addiction Méditerranée

7, square Stalingrad - 13001 Marseille

Tel : 04.91.56.08.40

contact@ad-med.fr

© 2016 Addiction Méditerranée

La préoccupation du corps dans l’accompagnement

 

Chez les personnes usagères d’alcool ou de drogues, le corps est souvent malmené, soit par les personnes elles-mêmes, leur mode de vie, leurs consommations, soit par leur histoire de vie (violences subies etc.).

 

 

 

Prendre soin de soi, dans un contexte de vie souvent fragilisé (errance, logement précaire, violences…) peut être difficile. Or le corps occupe une fonction essentielle dans le sentiment identitaire et constitue un vecteur de la relation à l’autre et à son environnement. C’est pourquoi Addiction Méditerranée propose des espaces où les patients vont pouvoir se préoccuper de leur corps souvent abîmé, dégradé ou vieilli prématurément par les conséquences de la consommation. 

Sophrologie, Esthétique, Ecriture, Sorties culturelles, Hammam...  A Marseille

L’équipe du « Fil Rouge »  a identifié le besoin de proposer des ateliers spécifiques pour les femmes. En effet, elles ne participaient pas aux ateliers mixtes car elles souhaitaient avoir un lieu qui permette d’aborder des questions sur la/leur féminité, sur la sexualité au travers des questions sur la contraception, la grossesse, mais aussi les violences etc. Pour cela,l’équipe à imaginer des supports tels que : la sophrologie, l’esthétique, l’écriture, les sorties culturelles et au hammam.

 

La dimension collective de ces ateliers entraîne d’emblée un travail sur la question de la proximité avec l’autre qui ne va pas de soi. Le premier objectif est donc de proposer un espace sécurisé qui permette de lâcher prise, faire confiance, explorer des sensations dans un corps, la plupart du temps, anesthésié.

 

Si tous les ateliers sont construits autour de la notion de bien-être, en fonction du support, les préoccupations sont variées :

  • Au hammam, il s’agit avant tout de prendre soin de son corps.

  • L’atelier esthétique est quant à lui centré davantage sur la question de l’image de soi et du regard de l’autre.

  • La sophrologie s’attache à favoriser l’intégration du schéma corporel et ainsi développer un processus d’autonomisation.

  • L’écriture explore les mots, l’imaginaire, le silence, le sensible.

  • Les sorties culturelles permettent de réinvestir l’espace public, en tant que « corps social ».

En complément des ateliers collectifs, l’équipe du « Fil Rouge » propose des séances individuelles avec l’esthéticienne. L’objectif est d’une part de proposer des soins et des massages qui ne peuvent être faits en groupe et d’autre part d’offrir à la personne la possibilité d’un temps de débriefing pour partager si besoin avec un professionnel de l’équipe ce qu’elle a vécu pendant sa séance.

 

Shiatsu à Aubagne

 

L’infirmière propose aux patients suivis au CSAPA, hommes ou femmes, des séances individuelles de Shiatsu.

Cette technique japonaise holistique vise à rétablir la circulation énergétique en s’appuyant sur la médecine traditionnelle chinoise. La personne se reconnecte ainsi à son corps alors que la consommation l’en a souvent éloigné. 

 

Les séances de Shiatsu à Aubagne s’inscrivent dans l’accompagnement thérapeutique du patient, majoritairement dans le cadre du maintien de l’abstinence.  L’orientation se discute en équipe et un entretien préalable d’information avec le patient est réalisé. Envisagé comme une technique supplémentaire pour se renarcissiser, le Shiatsu permet avant tout au patient de se détendre, d’être davantage à l’écoute de son corps, aussi bien de ses douleurs que de ses sensations positives et de retrouver une unité corps/esprit.