Addiction Méditerranée

7, square Stalingrad - 13001 Marseille

Tel : 04.91.56.08.40

contact@ad-med.fr

© 2016 Addiction Méditerranée

C'était en 2010, l'Atelier Cultures, allait prendre une autre direction et devient alors l'Atelier "Créations".

 On ne sait pas trop où l'on va, je me souviens des longues discussions avec mes collègues, c'est à la fois un peu angoissant et excitant de mettre en place de nouveaux espaces… Des espaces collectifs,  une évolution importante dans notre conception du travail… Accueillir autrement… Penser autrement…

L'Atelier, c'est une après-midi par semaine, c'est un groupe de 4 à 8 personnes, c'est un travail de création autour d'un support, d'un thème et un intervenant extérieur différent chaque année. L'Atelier, c'est aussi, s'exprimer, apprendre, découvrir, partager, rencontrer, s'amuser et créer du lien. L'organisation de l'Atelier, c'est aussi se promener dans des résidences d'artistes, dans des galeries, dans des lieux culturels pour trouver des partenaires. C'est déambuler, entrer, présenter des projets et finaliser le tout en équipe.

L'Atelier Création de Baïta

Le Festin et création musicale assistée par ordinateur 2018-2019

Comme chaque année, l’atelier s’est déroulé en deux parties, l’une avec Jeff ARONI, musicien et la deuxième avec Catherine Burki, plasticienne.

Deux sessions de 15 séances de 3 heures hebdomadaires, ont été organisées avec un groupe de participants allant de 5 à 8 personnes.

Avec Jeff ARONI, nous avons réalisé trois créations musicales, assistées par ordinateur.

Avec Catherine BURKI, nous avons crée un festin en terre crue (voir les photos)

 

Entre silhouettes et photographie en 2017

Nous avons réalisé une exposition de l'atelier « Créations », du dispositif BAITA le 22 juin 2017 dans la galerie de l'atelier Séruse – 25 rue d'Isoard – 13001 Marseille.

Nous remercions vivement l'équipe de l'atelier, et plus particulièrement Sylvie, de nous avoir accueilli.

Des silhouettes, une suggestion d’intérieurs

Ce temps de restitution est le résultat d'une première session de septembre 2016 à janvier 2017 avec Clémentine CARSBERG, artiste plasticienne. Avec elle et 8 participants accompagnés par BAITA, et pendant 15 séances, nous avons créé nos propres silhouettes à l'échelle 1.

Ce travail a été réalisé en plusieurs étapes, croquis sur un carnet, crayonnage de notre silhouette à l'aide de notre ombre, projection de la forme sur un carton rigide pour la découpe et le « remplissage » de la silhouette, enfin construire un support lui permettant de tenir droite.

Cette surface peut-être une « suggestion d'intérieurs », une représentation de façon métaphorique de notre décoration intérieure, de notre propre logement, de notre façon de vivre à l'intérieur, par déclinaison, la maison, le mode de vie, les sensations spatiales…

Marche et démarches en ville : itinéraires photographiques

De février à juin 2017, nous avons travaillé avec Franck POURCEL, photographe, pendant 17 séances et avec 6 participants.

Ce projet s'intitule « Marches et Démarches en ville ». Nous avons déterminé des parcours, des itinéraires dans Marseille et des thématiques qui ont été choisis librement par chacun. Au cours de ces ballades, nous avons photographié la ville comme nous la voyons, comme nous la ressentons, comme nous la vivons…

Après une sélection, nous avons dessiné une carte imaginaire sous la forme de constellations avec l'ensemble des tracés de chacun. Ces tracés représentent des récits, des histoires photographiques.

Nous avons ainsi créé une carte collective et des constellations individuelles.

Chacun s'est exprimé, s'est dévoilé, s'est confronté avec l'autre et face au regard de l'autre, pendant les séances d'atelier et pendant l'exposition.

Les participants, et nous les en remercions, ont échangé avec les visiteurs, sur l'évolution et la démarche de ce travail.

 

Comme chaque année, ce temps de restitution, de rencontres, est un moment important et chaleureux pour chacun d'entre nous. Des partenaires, des collègues, des amis et des membres de nos familles sont venus nombreux, nous avons entendu et recueilli de très beaux témoignages.

Cela nous fait plaisir et nous conforte dans l'idée de poursuivre l'atelier.

Avec Coralie et son univers un peu rêveur… On fabrique des nuages suspendus, on dessine sur des cartes à gratter… On accueille avec plaisir Judith et des participants de son atelier (CSAPA l'Entre-temps) pendant 3 séances. 

En 2015, c'est aussi « La Vie Courante », et Narimane nous rassemble. Naima et Kamel sont là. Et nous voilà repartit pour parler du monde… Nous faisons parler des scènes de vie, nous racontons notre vie, nous témoignons, nous nous souvenons… Je me souviens des échanges en groupe, des enregistrements individuels, des appréhensions, des interrogations et de beaucoup d'émotions...

Mais vers quoi tout cela va aboutir ? Quelles formes ces vies vont-elles prendre ? J'entends encore les paroles de Narimane : « la création, c'est soi, c'est une ressource », « la Vie Courante, c'est comme une pièce d'art contemporain ». « c'est une œuvre de société où les personnes prennent la parole et parle du monde, c'est une confidence au monde ». La Vie Courante c'est aussi une exposition comme une déambulation urbaine dans des commerces du boulevard de la Libération, et aussi un tourbillon d'images et de vies à la Friche lors d'une projection.

Et encore tout frais dans nos têtes et dans nos textes, en 2016, Julie nous amène vers l'écriture. C'est aussi l'arrivée de Yohan.

Nous allons écouter des consignes, puis les détourner, les oublier pour créer des « nouvelles... ». Avec Julie, on écrit comme ça vient, on cherche l'endroit par où ça passe, pas de méthode. On évoque des souvenirs, des sensations, des lieux, des trajets, des listes de choses… On écoute des passages d'auteurs, on lit nos textes ensemble si on le veut bien… On aborde le temps qui passe, on s'amuse avec les mots, on tente de lâcher prise… Avec Julie, et Alain, Judith, David, Christophe et Domi, on a écrit un peu l'histoire de l'atelier…

En 2014, "Transformation" et "Dé-collage" !

Avec Fabrice. Le groupe change aussi, David et Julia sont là. Des va et vient de participants, des absences, des retours, c'est aussi ça l'atelier. Des rencontres, de la bonne humeur et de la création… On va faire chanter des toiles et faire grincer des synthétiseurs et des poupées ! Je me souviens de notre exposition tout en « cacophonie » dans les locaux de la Compagnie… Des sourires des participants et de la curiosité des visiteurs... 

Avec du son et de l'image, Julien et Aurélie nous accompagnent dans la réalisation de « Dé-Collage » ! On est toujours en 2014. C'est autour de la fête et du partage que l'aventure se poursuit. Gabriel et Said rejoignent le groupe. On parle de cinéma, de musique, on filme, on fait des photos, on découpe, on déplace, on crée du son et des images, on expérimente de nouveaux logiciels... Je me souviens de la réaction de François lors de la projection publique : « vous êtes quand même bien barrés ! » On était tous bleufés du résultat ! Et pourtant on ne savait vraiment pas là où l'on allait en début de session. 

1 / 2

Please reload