Addiction Méditerranée

7, square Stalingrad - 13001 Marseille

Tel : 04.91.56.08.40

contact@ad-med.fr

© 2016 Addiction Méditerranée

Vie Courante d'Alain

"Maintenant que vous me le dites, je me souviens effectivement et cela remonte. L’impression de longtemps ; du coup je réalise que j’ai oublié, pour je ne sais quelle raison, telles ou telles sessions, des visages, des prénoms, ils m’excuseront ou pas. Je ne sais pas si raviver les souvenirs est un bien nécessaire, le feu sûrement. 

Enfin comme aurait pu dire Pepin Le Bref, il y en a ou j’avais le sentiment de me retrouver en CP, il suffit Julie de regarder l’épée de Damoclès qui ne demande qu’à vous tomber dessus, d’autres ou j’étais complètement OUT, trop technique pour moi, souvenez-vous madame Zavagli, mes lunettes cassées, toi aussi David remember. 

Moi de tout ce temps passé mais pas perdu, je ne garderai que les bons côtés à savoir l’ambiance, la connivence, merci donc à tous et à vous…" Alain

Vie courante de Cristophe

Donnez plus de détails sur cet élément. Expliquez ses spécificités. Pour personnaliser cet élément, cliquez ici > Ajouter et gérer éléments.

Ceci est votre troisième vidéo

Donnez plus de détails sur cet élément. Expliquez ses spécificités. Pour personnaliser cet élément, cliquez ici > Ajouter et gérer éléments.

Please reload

Atelier Création 2015 : Vie courante

En septembre 2015, un nouveau projet de création, « La Vie Courante », a réuni sur 9 séances, 8 participants. Ce travail a pour objectif de faire participer les membres de l'atelier "Créations" à un projet intitulé "La Vie Courante", conduit par le Théâtre La Cité, en collaboration avec notre association. Cette réalisation cinématographique a été diffusée à la Cartonnerie (Friche de la Belle de Mai, Marseille), dans le cadre de la Biennale des Écritures du Réel en avril 2016; cette œuvre a aussi été diffusée aux journées nationales de la Fédération Addiction, en juin 2016 à Marseille.

La mise en œuvre de cet atelier est toujours assurée, en binôme, par l'éducatrice spécialisée de Baïta, et une intervenante extérieure, Narimane MARI, documentariste et scénariste.

Nous avons travaillé avec le support d'images déjà tournées par l'artiste. Ces images ont été saisies lors de ses voyages et de ses déambulations urbaines... Elles reflètent des instants de vie courante de travailleurs, de flâneurs, d'usagers mouvants qui rythment et font le récit des villes.

Les participants ont réalisé les bandes sonores, les récits, les scénarios de ces vies courantes, selon le fruit de leur regard porté sur ces images. À quoi font-elles penser, quels souvenirs évoquent-elles, quels textes littéraires, personnels, quelles poésies ou musiques expriment-elles?

 Tout ce travail de recherches, de créations, puis d'enregistrements, a été basé sur l'oralité, l’expression, en groupe puis en individuel. Pour finaliser ce projet, chaque participant a enregistré, toute une journée, l'ensemble de son "scénario" avec l'équipe technique de Narimane MARI.